Euthanasie Stop - http://www.euthanasiestop.be

... étendre l'euthanasie aux enfants et aux personnes démentes ?

Recherche avancée OK
Euthanasie Stop > Papa a eu peur que les médecins l'euthanasient

Papa a eu peur que les médecins l'euthanasient

Déposé le 16/10/2013 à 13h39

  • Imprimer

Dominique BASTIN Dominique BASTIN
Employée

Voici ce que j'ai vécu avec mon père, décédé à 89 ans en 2001. Quelques années plus tôt, on commençait à parler du projet de loi autorisant l'euthanasie, dans une campagne de presse impressionnante. Et il semblait vouloir prendre cela à la légère et disait: "C'est vrai, au fond, pourquoi pas?" Moi je lui disais :"En tout cas ne compte pas sur moi !".

Sa santé a commencé à se dégrader et un jour il m'a téléphoné en me demandant si je voulais bien l'accompagner à la clinique et rester avec lui, alors que deux de mes soeurs vivaient près de chez lui. Je l'ai donc conduit à la clinique et dès qu'il ne me voyait pas, il avait une crise d'angoisse terrible. Il ne voulait pas rester seul. Il avait PEUR. Inconsciemment sans doute avait-il peur d'être euthanasié.

Est-ce cela que nous voulons faire de nos hôpitaux? Un endroit où au lieu de faire confiance au personnel soignant, on le craint? On se méfie? J'ai accompagné mon père beaucoup de jours et de nuits aussi, en alternant avec mes soeurs tant bien que mal et je dois dire que toutes ces luttes pour l'accompagner au mieux nous ont peu à peu rapprochées et donné l'occasion de donner le meilleur de nous mêmes.

J'ai vu mon père, jusqu'aux derniers jours, lutter pour vivre. A la fin, il restait parfois un temps sans respirer et puis respirait à nouveau avec une énergie énorme: il voulait vivre, se battre !

De quel droit déciderions-nous qu'il n'avait plus le droit de vivre ? Je dois avouer qu'à plusieurs reprises j'étais épuisée et impuissante de le voir se dégrader de jour en jour, et je pensais: si je ne savais pas ce qu'il y a après la mort et que Quelqu'un choisit le moment où nous sommes le mieux préparés, j'aurais peut-être succombé à la facilité ! Mais j'en aurais eu des remords toute ma vie. C'est probablement ce qui arrive à beaucoup de personnes qui ont pris cette décision. Quelle chose terrible de penser: "J'ai tué mon père", même si on cherche à diluer la responsabilité entre toute une équipe de soin!


Les auteurs / contributeurs (Tous les auteurs)