Euthanasie Stop - http://www.euthanasiestop.be

... étendre l'euthanasie aux enfants et aux personnes démentes ?

Recherche avancée OK
Euthanasie Stop > L'euthanasie est-elle une solution pour régler la question de lasouffrance ?

L'euthanasie est-elle une solution pour régler la question de lasouffrance ?

Déposé le 05/11/2013 à 16h16

  • Imprimer

Sergio SAHLI Sergio SAHLI
Avocat

Le problème de la douleur et de la souffrance est un problème qui a toujours préoccupé l'homme. Certains présentent aujourd'hui l'euthanasie comme une réponse acceptable à ce problème. Il me semble cependant que ce point de vue est erroné. En effet, l'euthanasie ne vise pas seulement l'élimination du mal qu'une personne ressent, mais entraine la suppression de la personne toute entière.

En acceptant l'euthanasie, même dans des conditions strictes, la société octroie à certaines personnes le pouvoir de conférer la mort à d'autres (pour autant que ces dernières aient manifesté leur accord).

Ceci soulève diverses questions :

1. La protection de la vie humaine constitue la valeur fondamentale sur laquelle est construit l'Etat de droit, en manière telle que l'ordonnancement juridique ne se comprend que dans le respect de la vie humaine. Or, la légalisation de l'euthanasie introduit une exception, qui est de nature à mettre à mal les bases de l'ordre juridique.

2. La loi pénale belge érige en infraction la non-assistance à personne en danger (notamment en danger de mort). La légalisation de l'euthanasie implique une décharge de la responsabilité du médecin par rapport à cette infraction. L'on peut néanmoins se demander comment concilier, dans le chef d'une personne autre que le médecin, cette obligation d'assistance et la pratique de l'euthanasie. Autrement dit, face à une personne en danger de mort, faudrait-il donc considérer que l'assistance à lui prêter consisterait, non à lui sauver la vie, mais à l'aider à mourir ? Quelqu'un pourrait-il être poursuivi en justice parce que, en voulant assister une personne en danger de mort, il l'aurait aidée à vivre au lieu de céder à sa demande d'être euthanasiée ?

3. L'euthanasie est en train de modifier le regard porté sur les personnes âgées. Et les personnes âgées remarquent ce changement, au point qu'elles sont de plus en plus nombreuses à se considérer un poids pour la société et leur famille, et à demander pour cette raison qu'on mette fin à leur vie. Le « soulagement » de la souffrance d'une personne occasionne de ce fait une souffrance chez beaucoup d'autres personnes, ce qui entraine en définitive une « spirale d'euthanasie ».

Ce dernier point est sans doute le plus triste. Nous sommes en train de créer une société artificielle, dans laquelle n'ont leur place que les personnes « productives » et « en bonne forme ». Or, la grandeur de l'homme consiste à dresser une société dans laquelle chaque personne a une place, quels que soient ses talents et ses défaillances, une société qui sait « composer » avec tous. On dira sans doute qu'il s'agit d'une utopie. Peut-être, mais cela ne peut pas nous empêcher d'y tendre.

Il me semble que d'autres solutions existent et sont plus adéquates que l'euthanasie. Pour les personnes souffrantes, le traitement de la douleur et les soins palliatifs ; pour les personnes handicapées (moteur ou mental), une série de soins (au sens large) adaptés à leurs situations. Sur le plan sociétal, une éducation qui incorpore une meilleure valorisation des personnes âgées, malades, handicapées et la mise en œuvre des moyens pour les aider concrètement.

En tout cas, que les personnes âgées, grièvement malades, handicapées,... sachent que nous sommes nombreux dans cette société à avoir un immense respect pour elles ; à valoriser ce qu'elles sont et ce qu'elles apportent à notre société et à chacun d'entre nous.

Un dernier mot également pour remercier le précieux travail que font tant de personnes (médecins, aides-soignants, assistantes sociales,...) pour soulager les souffrances et les difficultés d'autres personnes ; un travail qui est souvent silencieux, loin des caméras, mais très efficace.


Les auteurs / contributeurs (Tous les auteurs)