Euthanasie Stop - http://www.euthanasiestop.be

... étendre l'euthanasie aux enfants et aux personnes démentes ?

Recherche avancée OK
Euthanasie Stop > Vulnérabilité et dignité

Vulnérabilité et dignité

Déposé le 28/05/2013 à 18h47

  • Imprimer

Pascal de ROUBAIX Pascal de ROUBAIX
Consultant indépendant

C'est notre condition de finitude, d'imperfection, et surtout notre capacité instinctive, biologique, à nous dépasser sans fin, pour nous améliorer, pour progresser, pour réduire nos imperfections, c'est cette lutte de toujours, c'est cet effort incessant qui fondent notre dignité.

C'est en assumant sa faiblesse et en tentant de la dépasser que l'homme fait preuve de sa dignité. Plus cette tentative est hasardeuse, risquée, impossible, plus l'homme est faible et désarmé, plus grande est sa dignité.

Dire à un homme : « Vous êtes trop faible, trop handicapé, trop abîmé pour encore mériter de vivre », lui laisser se tenir à lui-même un tel langage, l'aider à agir dans le sens de ce désespoir, c'est tout juste le contraire que préserver sa dignité. C'est la lui enlever cyniquement parce que son combat insensé nous dépasse et nous dérange.

C'est le réduire, même consentant, au niveau d'un produit que notre société de consommation rejette quand il n'est plus comestible.

Une telle conception réductrice de la dignité qui mesure la condition du souffrant, du malade, du faible, pour qu'il puisse vérifier lui-même quand il dépassera le seuil au-delà duquel sa vie passe dans le négatif et peut donc être supprimée, une telle conception nous mène tout droit – qui ne le voit pas ? – à un eugénisme subtil en ce sens qu'il serait considéré comme consenti ...


Les auteurs / contributeurs (Tous les auteurs)