Euthanasie Stop - http://www.euthanasiestop.be

... étendre l'euthanasie aux enfants et aux personnes démentes ?

Recherche avancée OK
Euthanasie Stop > Saucisson et ballon de rouge...

Saucisson et ballon de rouge...

Déposé le 15/04/2015 à 11h19

  • Imprimer

Véronique C. Véronique C.
Bénévole en Soins Palliatifs

Des projets il en a plein la tête ... Mais pour le temps... C'est une autre histoire.

Alors il faut faire des choix.

Aujourd'hui, son choix c'est le marché campagnard qui s'installe à quelques rues d'ici. Il y a déjà plusieurs années que cette fête existe et pour rien au monde il ne raterait ça. C'est devenu un rituel pour lui et ses amis. Un week-end où la campagne monte à la ville, installe des tables dans la rue et fait déguster des produits du terroir. Cochonnailles et vin rouge, musique et fête... il se réjouit d'avance de ce projet qui l'éloigne un peu de son quotidien d'ici, et lui permet d'offrir à ses enfants un espace plus vivant que sa chambre d'hôpital. Toute sa famille doit venir, les soignants sont prévenus, le matériel est à disposition - Il faut m'installer dans un fauteuil coque; c'est toute une affaire !

Nous sommes descendus dans le jardin, et il fume tranquillement ses premières cigarettes en attendant l'heure du départ. Il est joyeux, comme un pensionnaire qui part en week-end.

Son téléphone sonne –« c'est mon fils » - je commence à me lever pour le laisser tranquille mais il me fait signe de rester.

- « Alors ma nouille tu viens de te réveiller ? »

« Sa nouille » a douze ans et un frère. Il est au collège, joue à la Wii, travaille le moins possible -mais ça passe- et adore le rugby. Hier son père lui a fait la surprise de venir le voir jouer au stade. Là aussi, toute une affaire, et beaucoup d'argent. Un taxi médicalisé, un fauteuil coque, des antalgiques, des bras pour porter, d'autres pour pousser... Mais quel accueil à l'arrivée ! Quel sourire et quelle émotion...trop compliqué à gérer pour son fils devant ses copains, face au club adverse... Il s'en veut, il a mal joué... Son père le rassure- ce n'est pas grave, ils étaient forts en face... et t'as fait des bonnes passes... surtout à la fin... Ils étaient trop forts de toute façon. Mais vous les battrez l'an prochain, vous avez bien progressé en équipe. C'était qui le petit blond à l'arrière? Il a l'air sympa avec toi... Il est nouveau non? ... C'est vrai que ça faisait longtemps que je n'étais pas venu.

Il a les yeux dans le vague, un sourire bienveillant, et écoute son fils. Comme un père attentif; ils commentent ensemble son match, puis celui des six nations France- Irlande. – « Laisse tomber il n'y avait rien à prendre... c'était pitoyable... »

Il rit franchement. « Tu vas venir cet aprèm? ... Tout le monde vient tu verras ça va être sympa... Pourquoi ? »

De l'autre côté de la ligne, les choses n'ont pas l'air simple; son fils n'est pas prêt, a d'autres projets peut-être, ou peur, ou pas envie... Le père écoute sans rien dire... son visage s'assombrit... son silence me semble soudain très long ... il me regarde et fait un mouvement avec sa bouche, comme pour dire tant pis et tire sur sa cigarette... Puis son visage s'éclaire... de l'autre côté, le silence du père aura provoqué un changement d'avis. J'ai droit à un clin d'œil.

- « Génial ! Ne venez pas trop tard. Pas après quinze heures d'accord. Qu'est-ce-que tu fais là ? Tu vas déjeuner ou tu prends ton petit déjeuner ? Tu es habillé ? Ta mère est là ? Et ton frère qu'est-ce qu'il fait ? Il est quelle heure ? Déjà midi... allez à tout à l'heure, je compte sur toi pour bouger tout le monde ; n'arrivez pas trop tard... »

Il raccroche; il est joyeux, ses enfants vont venir, ils vont passer une journée normale avec du monde dans la rue, avec des amis, en famille, hors des murs... Il allume une nouvelle cigarette pour fêter ça...

- « Mon fils est dur parfois avec moi. Mais il a un bon fond. Il m'a dit qu'il ne voulait pas faire le même métier que moi. Il trouve que je voyage trop. Il m'a lancé ça l'autre jour; c'était dur à entendre... Une façon de me dire qu'il a souffert de mon absence... et c'est vrai que j'ai beaucoup voyagé... »

Dur métier d'être père.

Mais aujourd'hui il est là, et il va passer l'après-midi au soleil avec eux, à discuter, rire, manger du saucisson et boire du vin rouge.

Il va profiter de la vie, comme tout le monde.

http://www.vivantsensemble.com/


Les auteurs / contributeurs (Tous les auteurs)