Euthanasie Stop - http://www.euthanasiestop.be

... étendre l'euthanasie aux enfants et aux personnes démentes ?

Recherche avancée OK
Euthanasie Stop > Les mineurs, juridiquement capables... seulement pour l'euthanasie?

Les mineurs, juridiquement capables... seulement pour l'euthanasie?

Déposé le 12/04/2013 à 12h31  Catégorie Opinion citoyenne

  • Imprimer

Depuis 2009, la vente de tabac est interdite aux mineurs. Pourquoi ? La réponse est écrite sur chaque paquet de cigarettes : « Fumer tue ». Et l'euthanasie, elle, ne tue pas ? Ah oui, c'est vrai, c'est différent : en pratiquant l'euthanasie, le médecin ne tue pas mais « donne la mort ».

Des mineurs auxquels la loi ne reconnait pas la capacité de discernement pour acheter des cigarettes seront-ils considérés capables d'effectuer le choix bien plus radical de s'ôter la vie ?

L'adolescent commence souvent à fumer sous influence (en général non consciente) de quelques amis. C'est bien connu, de l'enfance à la fin de l'adolescence, le jeune est assez influençable. Vous croyez qu'à l'heure de demander l'euthanasie, il sera libre de toute pression ? On rencontrera certainement quelques cas où les parents eux-mêmes vont poser ce choix pour leur enfant... Rien que pour ces cas-là, je suis fermement opposé à toute extension de la loi sur l'euthanasie.

Une fois que le jeune commence à fumer, il peut toujours arrêter (même si c'est parfois dur). Au bout de quelques années, il peut regretter d'avoir commencé et ne plus continuer à fumer.

Le jeune à qui on propose l'euthanasie et qui, peut-être par obéissance envers ses parents, l'accepte : pourra-t-il regretter son acte une fois mort ? Non. L'euthanasie, c'est « pour toujours ». On ne lui laisse pas la chance d'évoluer, de changer d'avis.

Alors même qu'un mineur ne peut pas acheter un billet de la loterie nationale, il serait autorisé à jouer avec sa propre vie ?

Sous prétexte que la fumée dérange, on met les fumeurs dehors. Sous prétexte que la souffrance dérange, on met la souffrance dehors... et le souffrant à la morgue.

Jusqu'où nous mènera cette quête absolue du confort à tout prix ? Quand comprendrons-nous que la souffrance fait partie de la vie ? Qu'elle n'est pas le prélude à la mort mais l'occasion de mieux vivre : de vivre pour les autres ?


Les auteurs / contributeurs (Tous les auteurs)