Euthanasie Stop - http://www.euthanasiestop.be

... étendre l'euthanasie aux enfants et aux personnes démentes ?

Recherche avancée OK
Euthanasie Stop > « Laura »-Emily, une erreur médicale qui aurait pu être fatale.

« Laura »-Emily, une erreur médicale qui aurait pu être fatale.

Déposé le 13/11/2015 à 13h43  Catégorie Réflexions de soignants

  • Imprimer

Léo C. Jadot
Psychiatre, psychothérapeute.

Il est clair que, dans le cas de « Laura », c'est, à partir du moment où l'euthanasie entre en scène, le surcroît d'attention de la part de sa famille, des médecins, des médias qui a sorti « Laura » de sa dépression « incurable ».

VOIR VIDEO

Pourquoi la famille, les médecins, la société n'a-t-elle pas été capable de donner cette disponibilité avant ? Pourquoi aux yeux de tous était-elle « folle », à ne pas prendre au sérieux et indigne d'attention ?

Si le suicide assisté pour dépression devait être banalisé et ne plus donner lieu à une telle visibilité, il y a fort à parier que l'on aboutirait de fait à des mises à mort médicalisées.

Par ailleurs cela montre bien l'inanité tout autant des contrôles que des avis psychiatriques, de professionnels et d'experts. Il s'est trouvé trois médecins pour affirmer sans l'ombre d'un doute que la seule solution était la mort. Ils le pensaient réellement ; ce n'était pas une stratégie de thérapie paradoxale.

Aucun avis « psychiatrique » de ce genre ne peut être recevable. Jamais. Même si cela aboutit effectivement au suicide. On ne prévient pas le suicide par une euthanasie.


Les auteurs / contributeurs (Tous les auteurs)