Euthanasie Stop - http://www.euthanasiestop.be

... étendre l'euthanasie aux enfants et aux personnes démentes ?

Recherche avancée OK
Euthanasie Stop > Euthanasie : la dérive belge

Euthanasie : la dérive belge

Déposé le 22/10/2013 à 17h56

  • Imprimer

Stephan KOVACS Stephan KOVACS
Journaliste

Onze ans après l'entrée en vigueur de la loi autorisant l'euthanasie, la pratique s'est banalisée outre-Quiévrain. Le Parlement belge envisage d'élargir le texte aux mineurs « capables de discernement » et aux personnes atteintes de démence. Cet acte concerne désormais 2 % des décès dans le royaume.

(...)

La Belgique serait-elle sur une « pente glissante », comme le suggèrent certains, avalisant peu à peu des conditions toujours plus souples d'euthanasie ? « La souffrance est une notion subjective et la notion de maladie grave est élastique », assure le Pr Étienne Montero, doyen de la faculté de droit de Namur, auteur de Rendez-vous avec la mort : dix ans d'euthanasie légale en Belgique.

« L'euthanasie, qui au départ devait être considérée comme une option ultime dans des situations spécifiques, a vu avec le temps ses indications s'élargir, tout en restant dans les critères de la loi, et son application apparaître dans des situations non imaginées au moment du vote », s'alarme de son côté le pédiatre Guy Dembour. « Elle devient un acte normal et banal auquel les patients auraient «droit», s'offusque Carine Brochier. D'autant plus que la nouvelle pratique est d'accompagner la demande d'euthanasie d'un formulaire de dons d'organes... Cela ne risque-t-il pas de peser sur la décision d'un patient qui pense que son existence est sans valeur ? »

Télécharger l'article complet »


Les auteurs / contributeurs (Tous les auteurs)