Euthanasie Stop - http://www.euthanasiestop.be

... étendre l'euthanasie aux enfants et aux personnes démentes ?

Recherche avancée OK

Nos coups de coeur

Belgium's insane right-to-die laws

Kevin YUILL  Catégorie Regard du Philosophe
Author and academic

Accepting a mentally ill prisoner's request to be executed shows up the madness of Belgium's euthanasia laws.

early 20 years after Belgium abolished the death penalty – and 64 years after it's last execution – the Belgian courts have agreed to a prisoner's request for a state execution. The prisoner, Frank Van Den Bleeken, sought the right to be executed because he was 'suffering unbearably' from a life-long psychiatric condition, according to his lawyer Jos Vander Velpen...

Lire « Belgium's insane right-to-die laws »

Isolement

Véronique C.  Catégorie Réflexions de soignants
Bénévole en Soins Palliatifs

Nous l'appellerons Paulette.

Dos à la porte, je ne vois que son dos vouté et frêle, ses cheveux courts et ses bras trop maigres. Toute petite, toute menue, elle est assise au bord de son lit face à son plateau repas; ses jambes ne touchent pas le sol, et noyée dans son t-shirt jaune moutarde trop grand et son bas de jogging trop court, elle ressemble à un enfant...

Lire « Isolement »

Elle ne fait plus semblant.

Véronique C.  Catégorie Témoignages
Bénévole en Soins Palliatifs

Il est au chevet de sa femme depuis déjà de longues semaines.

Avec sa famille, ils ont petit à petit investi le coin famille ; sa femme marche en poussant sa perfusion, sa fille vient avec leur petit fils de deux ans, gai, drôle, plein de vie ; il court partout, pousse sa poussette, fait la sieste, lové contre sa grand-mère malade... On dirait une famille ordinaire prenant un café tranquillement en racontant les nouvelles de la journée...

Lire « Elle ne fait plus semblant. »

Ha Christine...!

Véronique C.  Catégorie Réflexions de soignants
Bénévole en Soins Palliatifs

Je rencontre Monsieur F. pour la première fois. Il est assis dans son lit, vêtu d'un pyjama sans un pli, des lunettes sur le nez. Il m'accueille très chaleureusement et commence un échange courtois. La discussion est fluide, les mots viennent tout seuls sur des sujets divers. Je pourrais me croire dans un diner en ville.

Au bout de quelques temps son regard change. En une seconde je deviens sa nièce Christine. Une nièce qu'il a perdue de vue depuis plusieurs années, et qui semble avoir mené une vie un peu dissolue. Abandonnant mari et enfant pour partir avec un très beau sénégalais qu'elle avait croisé. Il me raconte la tristesse de sa soeur, leur inquiétude, puis la gestion du quotidien... Et son propre rôle......

Lire « Ha Christine...! »

Pas avant le 13 !

Véronique C.  Catégorie Témoignages
Bénévole en Soins Palliatifs

Aujourd'hui il fait trente degrés dans le jardin. Un homme est assis sur un banc, penché en avant, une perfusion en bandoulière, une cigarette à la main. Il a les doigts jaunes de celui qui a trop fumé et le teint gris de celui qui le paie. Il m'interpelle ;

- T'as l'heure ...

Lire « Pas avant le 13 ! »

Votre témoignage : Partagez-le !

Euthanasiestop  Catégorie Témoignages
N/C

« Quand on parle de quelqu'un, on raconte toujours les derniers moments de sa vie. Ce sont des jours très précieux, que la personne puisse communiquer ou pas. »

Bonjour...

Lire « Votre témoignage : Partagez-le ! »

La confusionnite: bien vivre avec Alzheimer

Colette Roumanof  Catégorie Témoignages
Epouse

Colette Roumanof partage son vécu lors d'une interview. Son mari, Daniel, un brillant homme d'affaires est atteint de la maladie d'Alzheimer. Interrogée par le journaliste, elle refuse de parler de calvaire : « cette mauvaise image que la société, les médias transposent : calvaire, descente aux enfers, ça fait beaucoup de mal à tout le monde. Ça fait du mal au patient, ça fait du mal aux aidants, ça fait du mal à tout le monde ».

Quand on lui demande comment elle vit au jour le jour avec son mari, elle explique : « Eh bien, on vit très bien. Et Daniel est un homme très heureux et moi aussi je suis très heureuse avec lui. » Elle ne nie pas les difficultés, mais elle ajoute simplement : « on s'adapte ». Quand le journaliste lui demande s'il ne lui a pas malgré tout été nécessaire de réaménager son appartement, elle rétorque : « Il faut aménager toute sa vie. Ce n'est pas son appartement, c'est toute sa vie. » Dans le quotidien, elle explique par exemple, qu'elle n'a laissé qu'un petit miroir dans la salle de bain parce qu'il ne se reconnaissait plus et qu'il était gêné...

Lire « La confusionnite: bien vivre avec Alzheimer »

Les auteurs / contributeurs (Tous les auteurs)